logologo

Contactez-nous

AccueilBlogSaudi Arabia Leads Global Green Hydrogen Charge

L’Arabie Saoudite mène la charge mondiale de l’hydrogène vert

2024-01-22
Une équipe de recherche mondiale a récemment compilé un résumé complet des tendances mondiales et des stratégies recommandées pour l'adoption et l'investissement dans la technologie de l'hydrogène, en se concentrant spécifiquement sur l'Arabie saoudite.

 

Une équipe d'experts internationaux a examiné le potentiel de l'Arabie saoudite en matière d'énergie verte, en particulier l'hydrogène. Ils ont découvert que même si le pays passe progressivement de la recherche initiale à des projets à plus grande échelle dans ce domaine, il reste confronté à d'importants obstacles structurels pour devenir l'un des principaux producteurs d'hydrogène au monde.

 

Les chercheurs ont noté que l'Arabie saoudite investit davantage dans l'hydrogène vert, avec des investissements totaux atteignant environ 900 millions de dollars. Malgré ces efforts, l'économie et le secteur énergétique du pays continuent de dépendre fortement du pétrole. Le pétrole et le gaz jouent un rôle central dans l'économie saoudienne, contribuant à environ la moitié de son PIB, à 70 % des recettes publiques et à hauteur de 90 % des recettes d'exportation.

 

En 2020, l'Arabie saoudite a lancé sa stratégie nationale sur l'hydrogène, dans le but de devenir un important exportateur d'hydrogène. Cela correspond à son plan Vision 2030, qui vise à ce que les sources d'énergie renouvelables produisent la moitié de l'électricité du pays d'ici 2030.

 

Des experts ont évalué les perspectives de l'Arabie saoudite en matière d'énergie hydrogène, en se concentrant sur diverses formes comme le vert, le bleu, le gris et le turquoise. L'approche actuelle du pays met l'accent sur l'hydrogène bleu, produit à partir de gaz naturel en utilisant le captage du carbone, et l'hydrogène vert, créé à partir de l'énergie éolienne et solaire.

 

La stratégie comprend la production de 1,2 million de tonnes d'hydrogène vert par an et la satisfaction de 10 % de la demande mondiale en hydrogène d'ici 2030. Le Fonds d'investissement public d'Arabie saoudite (SAPIF) finance également des projets énergétiques internationaux, notamment une entreprise de 5 milliards de dollars dans NEOM, L'Arabie Saoudite, pour une installation de production d'ammoniac à base d'hydrogène vert. Cette installation devrait produire quotidiennement 650 tonnes d'hydrogène vert avec une capacité de 1,2 GW.

 

Le rayonnement solaire élevé et la vaste superficie de l'Arabie saoudite offrent un avantage potentiel dans la production d'hydrogène, ce qui pourrait conduire à des coûts d'énergie solaire photovoltaïque (PV) parmi les plus bas au monde.

 

Cependant, les scientifiques ont souligné plusieurs défis structurels et locaux. Ceux-ci incluent des coûts initiaux élevés, des économies d'échelle limitées, des électrolyseurs coûteux, des ressources en eau rares, des incitations insuffisantes, une faible demande, une dépendance aux combustibles fossiles, des lacunes réglementaires et infrastructurelles, un petit marché intérieur et une instabilité politique.

 

Ils suggèrent que le gouvernement devrait créer un cadre réglementaire complet pour la production et la distribution d'hydrogène vert, tout en investissant dans les infrastructures nécessaires. Relever les défis infrastructurels liés au transport, au stockage et à la distribution de l'hydrogène vert est crucial pour la croissance de l'industrie en Arabie Saoudite.

 

Les scientifiques ont établi une feuille de route détaillée pour transformer l'Arabie saoudite en une puissance de l'hydrogène, en se concentrant sur six domaines clés : développer un cadre politique solide, construire les infrastructures nécessaires, favoriser un environnement de recherche et développement, stimuler la demande, accroître la capacité et promouvoir la collaboration entre toutes les parties prenantes.

 

La réalisation de ces objectifs pourrait positionner l'Arabie saoudite comme exportateur d'hydrogène entre 2030 et 2035, avec une augmentation supplémentaire de ses capacités en matière d'énergie verte au cours des cinq années suivantes.

 

Pour concrétiser cette vision, l'accent devrait être mis sur l'augmentation des exportations d'hydrogène vert de l'Arabie saoudite, en ciblant particulièrement les marchés d'Asie et d'Europe. Les chercheurs conseillent au gouvernement de forger des alliances avec les pays en transition vers les énergies renouvelables, en particulier ceux dont la demande en hydrogène est croissante.

 

Les experts ont conclu que l'Arabie saoudite occupe une position particulièrement avantageuse dans le secteur mondial de l'hydrogène vert. Ils ont souligné que la production d’hydrogène vert n’est pas seulement une tendance passagère mais une partie importante de la transition en cours vers la décarbonation. Dans ce mouvement mondial, l'Arabie saoudite a une opportunité unique de devenir un leader dans la production d'hydrogène vert, jouant ainsi un rôle crucial dans l'initiative mondiale de lutte contre le changement climatique.

Partager
Article précédent
Article suivant
Contactez-nous pour votre solution énergétique !

Notre expert vous contactera si vous avez des questions !

Select...